Thierry Guilhou Consultations
COACHING DE VIE ET PSYCHOTHERAPIES BREVES A ANGLET OU EN LIGNE PAR SKYPE

LES PSYCHOTHERAPIES BREVES


Les thérapies brèves ont été développées dans les années 70, principalement aux Etats Unis, elles ont donc maintenant plus de 40 ans d’existence et les résultats obtenus permettent aujourd’hui d’assurer de leur efficacité, y compris sur le long terme.
Les thérapies brèves sont issues d'un contre-courant des thérapies analytiques pour 2 raisons : d'une part parce que tout le monde ne pouvait, pour des questions financières, s'offrir une thérapie longue, il fallut trouver une méthode plus courte et néanmoins efficace, et d'autre part parce qu'il était nécessaire d'arriver rapidement à se sentir mieux dans son corps et dans sa tête sans s'engager dans une analyse de plusieurs années.
Elles ne cherchent pas à analyser les problèmes mais à trouver les moyens les plus efficaces pour les résoudre. Le simple fait de ne pas se focaliser sur le passé, et de se concentrer sur les solutions plutôt que sur les problèmes permet de réduire considérablement la durée de la thérapie. Elles sont donc plus rapides, moins chères et donnent souvent de meilleurs résultats que les thérapies analytiques.
Aujourd'hui, on sait que le changement peut être rapide, même si la source du symptôme remonte à plusieurs années. Il n'est donc pas toujours nécessaire d'entamer de nombreuses années d'analyse, à chercher pourquoi. Les thérapies brèves se concentrent sur le "comment", et c'est la raison pour lesquelles elles se poursuivent de quelques séances à plusieurs mois seulement.
La thérapie analytique quant à elle cherche à répondre au "pourquoi" des maux, moins qu'au "comment" les guérir. (sans oublier que le fait de connaître la cause des difficultés ne les résout pas automatiquement)
En thérapie brève on se demandera comment faire pour dépasser un problème, et on raisonne en terme de solutions plus qu'en termes de pourquoi.
En thérapie analytique, on prendra le temps qu'il faut pour comprendre pourquoi on a le problème. L'analyste reste neutre afin de laisser la personne découvrir les causes par elle-même ...
Dans les thérapies brèves, le travail se concentre sur les changements souhaités, et c'est pourquoi les thérapies brèves sont directives. La thérapie n’est pas une discussion de café, mais une intervention stratégique. Elle repose vraiment sur une collaboration étroite entre le thérapeute et son client, et l'on parle ainsi souvent de "guidance".
Quand on parle de Thérapie Brève, nous parlons principalement de l’ensemble que forme la mouvance des Thérapies dites de Palo Alto, qui regroupent la Thérapie Brève Systémique, la Thérapie Brève Stratégique et la Thérapie Brève Orientée vers les Solutions.L’école de Palo Alto s’était fixée un objectif de 12 séances maximum. Néanmoins, l’important n’est pas la brièveté de la thérapie mais son efficacité, et la brièveté n’en est que la conséquence ...

NOTA BENE /
Une étude officielle de l'INSERM démontre la très grande efficacité des thérapies brèves par rapport aux thérapies analytiques notamment.
Notez que les changements sont tout à fait stables et durables dans le temps, et que ces changements peuvent fréquemment générer d'autres bénéfices qui ne faisaient pas partie de la demande initiale.

Notez surtout que les thérapies brèves présentent l'énorme avantage de réduire considérablement la durée d'une prise en charge. 

Ainsi, les premières évolutions apparaissent fréquemment dès les premières séances, pour ne pas dire, parfois, lors de la première séance.

LA THERAPIE SYSTEMIQUE
L'approche systémique a été développée sous l’impulsion de l’anthropologue Gregory Bateson au Mental Research Institute plus connu sous le nom de l’école de Palo Alto. Elle se distingue des autres approches par sa façon de comprendre les relations humaines. 
En effet, la personne n’est pas le seul élément analysé dans la démarche. Selon cette approche, les interactions entre des personnes peuvent être comprises comme un "système". C’est à dire que les personnes dépendent les unes des autres, et que leurs échanges se font selon des règles implicites de communication utilisées le plus souvent de manière inconsciente. 
Ainsi, les difficultés d’une personne signalent parfois une souffrance qui pourrait bien être celle d’un système familial, professionnel, social ... 
Le principe de l'approche systémique est d’envisager le symptôme comme révélateur de relations dysfonctionnelles impliquant les autres membres du système tels que parents, conjoint, fratrie, collègues, hiérarchie... Son but est de décoder les interactions verbales et émotionnelles, d’apporter une lecture différente du problème et de redonner au système ses capacités de fonctionnement ...

LES THERAPIES BREVES INTEGRATIVES   T.B.I.
L’idée de la thérapie intégrative est simple : elle consiste à assembler la multitude de méthodes, théories, attitudes, etc destinées aux soins et à la guérison.
Les thérapies brèves intégratives (TBI) intégrent tous les outils et tous les moyens thérapeutiques les plus efficaces connus à ce jour, et peu importe le courant théorique d'où ils proviennent : la programmation neurolinguistique (PNL), l'analyse transactionnelle (AT), la thérapie brève systémique (TBS), la thérapie cognitive & comportementale (TCC), la thérapie brève centrée sur la solution (TBCS), les thérapies stratégiques, l'EFT, l'EMDR...
L'objectif de ces thérapies intégratives est de vous permettre en une ou quelques séances de vous sentir mieux, de sortir de vos moments difficiles, de retrouver la confiance en vous, la joie de vivre, et redonner de la fluidité dans une situation qui était jusque là bloquée et fermée ...

LA THERAPIE COGNITIVE & COMPORTEMENTALE  T.C.C.
Les psychothérapies cognitivo-comportementales (TCC) sont basées sur l'observation du lien entre les pensées, les émotions et des comportements. Ces thérapies se développent considérablement depuis le début des années 1980. La plus grande partie de la recherche universitaire en psychologie scientifique dans le domaine de la psychothérapie porte sur ces approches.
Il est considéré qu'il y a eu trois "vagues" de ces thérapies. La première, au début des années 1980, était surtout centrée sur l'aspect comportemental (acquisition de nouvelles habiletés, habitudes, identification et modification des facteurs qui influencent le comportement...). 
La deuxième était plutôt centrée sur l'aspect cognitif. L'accent était mis sur la prise de conscience des liens entre pensées et émotions avec l'objectif de modifier les pensées dysfonctionnelles afin d'améliorer l'état émotif ou l'adaptation. 
La troisième vague utilise moins la stratégie de modification des pensées et intègre plus le process de l'approche dite "de la pleine conscience" (mindfulness). 
Contrairement à la psychanalyse, les TCC ne visent pas le changement de l'ensemble de la personne mais cherchent avant tout la suppression des symptômes gênants pour le patient ...

LA THERAPIE BREVE CENTREE SUR LES SOLUTIONS  T.B.C.S.
La TBCS fait partie du courant historique des thérapies stratégiques. Dans cette forme de thérapie, il ne s'agit pas ici de résoudre un problème mais de créer une solution ou de considérer la solution comme déjà là et parvenir à construire celle-ci. La thérapie Systémique Brève orientée sur les Solutions vise surtout à aider les "clients" à mieux exploiter les points forts et les aptitudes qu’ils ont déjà, en faisant appel à leurs ressources et leurs compétences pour construire leur propre solution. NOTA BENE / Le simple fait que le problème présenté par le client soit compliqué n’entraine pas que la solution doive l’être également ...

Réalisation & référencement   |   Ce site a été proposé par Annuaire Thérapeutes

Connexion